Conclusion

Il est fréquent d’entendre qu’Internet sera toujours là, toujours présent, soucieux d’être au service de nos besoins dans un monde numérique en constant changement. Pour autant, la réalité tranche très nettement avec cette idée répandue.

Nous avons constaté, tout au long des points de vue et perspectives recueillis dans ce rapport, à quel point ceux et celles qui sont au plus près des origines d’Internet, de sa croissance et de son développement, sont peu rassurés, voire même inquiets, à propos de son avenir. Ceux-là savent qu’il n’existe aucune garantie quant à l’avenir ; des questions demeurent, qui réclament des réponses. Celles-ci disent clairement que, si les générations à venir veulent continuer à interagir avec le monde numérique, alors nous devons être plus conscients que le chemin à parcourir aujourd’hui façonne l’Internet de demain.

Une des principales ambitions de ce projet fut d’illustrer les incertitudes qui touchent à l’avenir d’Internet. Nous l’avons fait en examinant les niveaux d’interdépendance entre les principales forces de changement et ce qu’ils induisent et signifient pour certains des principaux secteurs de notre société. Les conséquences possibles sont à la fois diversifiées mais aussi inconnues dans des domaines aussi variés - qui vont de la cyber-sécurité à l’évolution des marchés, de la relation entre les nouvelles technologies et les actions prises par les gouvernements.

Bien entendu, rien n’est sûr, mais au cours du processus d’enquête et d’entretiens au sein de la communauté, un certain nombre de thèmes sont apparus sur le devant de la scène. Notamment trois.

1. Optimisme et désillusion coexistent à parts égales

Il est généralement reconnu qu’Internet est toujours la source de débouchés et beaucoup, notamment dans les pays en voie de développement, considèrent qu’Internet est un moyen efficace pour mobiliser les communautés ; pour autant, ce qu’Internet apporte est aussi une source importante de désillusion. Cet outil qui, selon un participant, « était censé démocratiser la société », sert dorénavant à la contrôler. Cette perte d’illusion est d’autant plus profonde dans les pays développés où Internet est sur le point de changer face aux nouvelles technologies et aux enjeux durables de sécurité.

2. Nous avons besoin de questionner ce en quoi nous croyons

Nous avons appris que nous ne pouvons plus nous permettre de considérer Internet, ses débouchés et ses enjeux, comme nous le faisions jusqu’ici. Des technologies comme l’Internet des objets et l’Intelligence artificielle nous obligent à redéfinir nos modes de compréhension du monde qui nous entoure, tant ils remettent fondamentalement en cause les modèles économiques et sociétaux, tant ils induisent la nécessité de nouvelles façons de penser, de nouvelles approches et de nouveaux modèles pour prendre en compte un certain nombre d’enjeux en devenir.

3. Les individus d’abord

C’est le troisième point, et sans doute le plus important qui ressort des réponses : il faut mettre l’humain, l’utilisateur, en première place.

Avant tout, il s’agit d’une conviction inébranlable : Internet doit continuer à profiter aux gens et à créer de nouvelles possibilités, sociales et économiques, car c’est sur cette promesse qu’il s’est construit. Grâce à une connectivité haut-débit, les entreprises, les services publics et d’autres entités peuvent se transformer - en termes d’efficacité, d’instantanéité, d’accès. En collectant des données de façon plus exhaustive et efficace, en les analysant et en les utilisant, nous pouvons espérer des changements révolutionnaires dans les domaines de l’éducation, la santé et d’autres services ; pour autant, ceci restera sans valeur si ce ne sont pas les gens qui en bénéficient directement.

Ce rapport ne prétend pas prédire l’avenir. En fait, en écoutant les points de vue de ceux qui constituent cette communauté Internet mondiale, il recense des indicateurs du nombre de possibilités qui existent. Qu’il s’agisse de comprendre l’avenir sous la forme de très nombreux « effets domino » ou d’un échiquier d’actions et de réactions, il demeure que nous ne pouvons nous appuyer sur aucune réalité connue pour appréhender un avenir qui est inconnu. Ce qui va être déterminant pour l’Internet de demain, ce sont les incertitudes concernant les développements technologiques et les actions des diverses parties prenantes.

Ce qui est certain, en revanche, c’est que nous avons du pain sur la planche pour maintenir Internet sur sa lancée, afin qu’il demeure ouvert, connecté mondialement et sécurisé. Ces principes fondamentaux ont soutenu la croissance d’Internet en tant qu’outil de mobilisation humaine destiné à connecter les individus, afin qu’ils partagent, innovent et améliorent leurs vies. Tout au long de ce projet, il est devenu clair que les participants regardaient l’avenir d’Internet à travers ce prisme. In fine, ils reviennent à une certaine vision d’Internet, où sa capacité à promouvoir l’émancipation est préservée.

Cette vision, pour les années à venir, dépend d’actions menées collectivement. Nous avons besoin d’un état d’esprit différent pour avancer, pour passer du mode de gestion disruptif qui prévaut aujourd’hui, pour inventer de nouvelles méthodes qui nous aident à anticiper ce qui prévaudra demain. Pour y parvenir, nous devrons mener des débats et prendre des décisions qui incluent tout le monde ; nous devons également envisager l’avenir ensemble et sérieusement. Les solutions aux changements qui se produisent actuellement dans nos sociétés ne sont pas toujours évidentes, car nous ne nous sommes pas totalement adaptés aux circonstances présentes.

L’avenir de l’univers en ligne nous appartient et il nous revient de le façonner. Nous pouvons commencer en prenant des décisions qui aident à préserver les valeurs qui soutiennent Internet tel que nous le connaissons aujourd’hui.