Comment nous voyons Internet

Lorsque nous évoquons Internet, nombre d’entre nous envisage quelque chose qui va plus loin que la technologie d’Internet. Par définition, Internet est un système technique, une infrastructure de communication qui interconnecte des réseaux à travers le monde. Pourtant, au cours des deux dernières décennies, Internet est devenu bien plus qu’une simple technologie. Avec plus de 3,5 milliards d’individus en ligne aujourd’hui, Internet fait désormais partie intégrante de la vie économique et sociale de nombreuses communautés à travers le monde.

Ainsi, dans le cadre des opinions exprimées dans les entretiens qui forment ce rapport, nous utilisons le terme « Internet » non pas seulement en référence à l’infrastructure technique, mais aussi pour évoquer l’écosystème social et économique qu’il a concouru à faire naître.

L’Internet society s’appuie sur le terme “Internet” pour faire la différence entre l’Internet mondial et les « Internets » génériques qui font référence à tout groupe de réseau informatique interconnecté.1 https://www.internetsociety.org/internet/what-internet/history-internet/brief-history-internet

Au cours de l’histoire de l’humanité, peu de techniques ont eu pour conséquence un aussi vaste changement d’ordre social et économique, en aussi peu de temps. Avec une augmentation de l’ordre de 900 pour cent, de 400 millions d’utilisateurs en 2000 à 3,5 milliards aujourd’hui, Internet a eu un impact sans précédent sur l’économie et les sociétés à travers la planète.

Il est à noter que l’impact d’Internet sur la société a également transformé Internet. Le réseau n’est plus le lieu où trouver des courriels, des pages web statiques et des forums de discussion. Internet aujourd’hui, c’est beaucoup plus que cela. C’est un espace dynamique où cohabitent les modes collaboratifs, le commerce et la libre expression. Le format vidéo occupe plus de deux tiers du trafic dans le monde, et les utilisateurs qui se connectent via un appareil mobile sont maintenant plus nombreux que ceux qui se servent d’un ordinateur. Internet a renversé des régimes politiques, a révolutionné les affaires et a réorganisé des communautés, le tout à l’échelle mondiale.

En dépit de ce dynamisme, certaines propriétés d’Internet sont persistantes. Nous les appelons des « constantes » et elles représentent les fondements d’Internet depuis les premiers temps. C’est grâce à ces constantes qu’Internet a été un outil aussi dynamique. Ces propriétés techniques sont au cœur du succès d’Internet ; elles offrent aux utilisateurs la possibilité de profiter pleinement d’Internet.

Les constantes d’Internet

Portée mondiale, intégrité

Le système d’acheminement, de nommage et d’adressage d’Internet est l’assurance qu’il s’agit d’un service mondial. Un utilisateur d’Internet peut se connecter à des sites web, des adresses électroniques, des téléphones portables ou d’autres appareils connectés et il peut, en toute confiance, considérer que l’information qu’il reçoit est celle qu’il a demandée.

Vecteur polyvalent

Il n’existe aucune limite inhérente au nombre et au type d’applications et de services qu’Internet peut englober. Cela va bien au-delà du Web et du courrier électronique.

Vecteur de l’innovation ouverte

Un entrepreneur ou un créateur n’a pas besoin de demander d’autorisation avant de créer un nouveau service sur Internet. Cette forme d’innovation ouverte est au centre du succès d’Internet, car elle élimine les barrières à l’entrée. Du Web aux réseaux sociaux, de Bittorent aux bitcoins, nombre des applications dont se servent des milliards d’utilisateurs au quotidien sont nées grâce à ce système d’innovation ouverte.

Accessible

Aucune limite n’est posée pour l’accès à Internet : il faut simplement une connexion. Tout le monde peut se servir de sa connexion pour créer du contenu ou le partager, mais aussi pour ajouter de nouveaux réseaux, comme de petits réseaux communautaires, par exemple.

Fondé sur l’interopérabilité et des accords mutuels

Internet est un réseau de réseaux. Il fonctionne parce que ces réseaux communiquent les uns avec les autres, grâce aux normes ouvertes des technologies qui sont à la base du réseau et grâce aux accords passés entre les opérateurs. Jari Arkko, ancien président de l’IETF, est sans doute celui qui en parle le mieux : « Je ne vois pas de meilleur exemple de l’importance de l’interopérabilité que l’Internet des objets. Sans cette interopérabilité, les interrupteurs n’allument plus les ampoules, vos téléphones ne reçoivent plus d’informations de vos capteurs, et les appareils ne peuvent pas utiliser les réseaux à proximité. »2 Blog by Jari Arkko, An Interoperable Internet of Things: https://www.ietf.org/blog/2016/01/an-interoperable-internet-of-things/

Vecteur collaboratif

Les différentes parties prenantes qui sont investies dans Internet collaborent entre elles dans le but d’assurer le fonctionnement, la croissance et le développement d’Internet. Cet esprit de collaboration existe même au sein de l’univers concurrentiel du secteur privé et entre groupes qui ne collaboreraient pas dans d’autres circonstances (la communauté technique et la société civile par exemple). Collaborons quand c’est nécessaire, soyons en concurrence quand c’est possible.

Technologie, réutiliser les briques qui existent déjà

Internet est un ensemble de nombreuses technologies qui, ensemble, fabriquent l’Internet que nous connaissons aujourd’hui. Ceci étant, chaque technologie existante, ou brique, peut servir des objectifs qui n’étaient pas ceux d’origine. Aucune restriction ne doit prévaloir sur les fonctions des technologies, car elles peuvent servir pour des innovations futures.

Pas de favoritisme

Internet n’a pas de préférences. Dans les années 1990, Netscape et Mosaic étaient parmi les navigateurs les plus populaires d’Internet. Avant Facebook et Twitter, c’était MySpace le réseau social dominant. Aujourd’hui, plus de gens surfent sur Internet via leur mobile, que via leur ordinateur. De nouvelles technologies et applications remplacent souvent des plus anciennes, et cela fait partie de l’évolution normale d’Internet.

 

Les principes qui fondent le travail de l’Internet Society

L’Internet Society considère qu’Internet donne aux gens certaines capacités. Ces dernières sous-tendent les valeurs sociales qu’Internet offre aux gens. A l’avenir, ce sont ces capacités qui doivent rester au cœur des usages d’Internet, pour tout le monde et partout dans le monde.

Pouvoir se connecter

Internet a été créé pour que tout le monde, partout puisse se connecter au réseau. N’importe quel utilisateur d’Internet, où qu’il vive, doit pouvoir se connecter à Internet, sans rencontrer de problèmes, technique ou autre. Cette possibilité est l’un des fondements de cette plateforme destinée à l’innovation, la créativité et les débouchés économiques.

Pouvoir s’exprimer

Internet est un lieu d’expression libre, à condition que ses utilisateurs puissent le faire. C’est grâce à des modes de communication privés, sécurisés et, quand c’est nécessaire, anonymes, que les utilisateurs peuvent s’exprimer en toute sécurité. Tout utilisateur d’Internet doit avoir les moyens de communiquer et de collaborer – sans restriction.

Pouvoir innover

La croissance d’Internet repose directement sur son ouverture, en termes de connectivité et de développement des normes. Tout individu, toute organisation doit pouvoir développer et implémenter de nouveaux services ou applications, sans restriction aucune, ni du secteur privé, ni du secteur public.

Pouvoir partager

Internet, c’est partager, apprendre et collaborer. C’est grâce au partage, que se sont développés les composantes à la base du réseau, comme le DNS (Domain Name System) ou encore le Web. Plus fondamental encore, l’usage loyal (fair use), et la liberté d’utiliser et de développer des logiciels libres.

Pouvoir choisir

Le résultat du fait que les utilisateurs ont le choix et d’un marché de concurrence dans le domaine des communications, ce sont des services Internet de meilleure qualité, moins onéreux et plus innovants. Si les caractéristiques d’Internet sont le choix et la transparence, alors les utilisateurs restent au contrôle de leurs expériences en ligne.

Pouvoir être en confiance

La capacité de se connecter, de s’exprimer, d’innover, de partager et de choisir repose sur la confiance. Cette confiance se construit sur : la sécurité, la fiabilité et la stabilité du réseau, de ses applications et de ses services.