Methodologie

En 2016, l’Internet society (Isoc) s’est engagé dans un processus visant à recueillir des points de vue et opinions au sein de la communauté Internet à l’échelle internationale : adhérents et salariés de l’Internet Society, personnalités d’Internet, responsables de politiques, membres de la communauté technique, universitaires, patrons d’entreprises, et utilisateurs d’Internet à travers le monde. Il s’agissait de définir les principales forces de changement – à la fois les nouvelles tendances et les facteurs d’incertitudes clés – qui vont participer à l’évolution d’Internet. C’est l’analyse et la synthèse de ces points de vue et opinions, qui constituent les fondements de ce Rapport sur l’avenir d’Internet.

Le recueil des opinions de la communauté sur l’avenir d’Internet s’est déroulé ainsi :

  • Entretiens approfondis avec plus de 130 experts et utilisateurs d’Internet
  • Deux enquêtes mondiales auxquelles plus de 2 000 personnes ont répondu, représentant l’ensemble des parties prenantes
  • Deux enquêtes régionales
  • Dix tables rondes au sein de la communauté
  • Une enquête pour élaborer des suggestions de recommandations pour des actions futures.

Au total, ce sont plus de 3 000 réponses qui ont été ainsi recueillies. Les réponses des deux enquêtes mondiales émanent de 160 pays et de 21 régions à travers le monde. Les participants proviennent de 94 % des chapitres de l’Isoc et 69 % se déclarent membres de l’Isoc.

Les Interviews

Plus de 130 experts ont été entendus longuement, représentant les gouvernements, la société civile, le secteur privé, le monde universitaire et la communauté technique. Ces entretiens consistaient à recueillir leur opinion sur les changements intervenus ces 5 dernières années, et sur les nouvelles tendances et les facteurs d’incertitudes clés pour les 5 à 7 années à venir. Pour s’assurer de recueillir des opinions solides sur l’avenir d’Internet, le questionnaire déclinait le terme Internet dans le sens le plus large, englobant sa structure, ses modes de gouvernance et l’ensemble des technologies sous-jacentes, autour des questions d’accès, d’usage et d’objets connectés. Chaque entretien durait environ une heure.

Les participants devaient répondre à plusieurs types de questions, notamment celles visant à décrire les principales forces de changement, dont les tendances prévisibles, ainsi que les facteurs d’incertitude qui, selon eux, allaient affecter l’avenir d’Internet dans les 5 à 7 années. Les participants devaient choisir trois forces de changement au sein des 5 catégories proposées soit : sociales, technologiques, économiques, environnementales et politiques (Steep). A la fin de l’entretien, les participants devaient identifier le scénario idéal pour l’avenir d’Internet, le scénario le plus pessimiste pour l’avenir d’Internet, et, enfin, les questions les plus importantes qui demeurent concernant l’avenir d’Internet.

Quelques exemples de questions : « Quelle tendance (c’est-à-dire : très prévisible force de changement) voyez-vous commencer à se développer qui devrait affecter l’avenir d’Internet dans les 5 ou 7 années à venir ? Comment les voyez-vous se matérialiser ? » Mais aussi : “Quelles sont les plus grandes incertitudes (enjeux dont nous savons qu’ils sont importants mais qui sont difficiles à prévoir) qui risquent d’avoir un impact sur l’avenir d’Internet ? Quelles sont les différentes pistes à suivre, et quel impact sur l’avenir d’Internet ? »

Enquêtes mondiales

En complément des entretiens, les 2 enquêtes mondiales se sont déroulées durant quelques mois au cours de 2016 ; il s’agissait de recueillir des données qualitatives et quantitatives auprès de parties prenantes, experts et utilisateurs d’Internet à travers le monde, à propos des principales forces de changements à l’œuvre pour l’avenir d’Internet.

La première enquête consistait à poser des questions ouvertes, afin de solliciter des points de vue parallèlement à ceux recueillis dans les entretiens, et a servi à identifier l’ensemble des enjeux qui, selon notre communauté, vont avoir un impact sur l’avenir d’Internet. Depuis les transformations dans l’économie d’Internet, jusqu’aux effets dévastateurs des cyber-attaques, ce sont 309 forces de changement pour l’avenir d’Internet qui ont été ainsi identifiées. En regroupant des concepts similaires et en effectuant une sélection basée sur l’impact et la prévisibilité des forces en puissance, l’équipe de l’Isoc a ramené ces 309 forces à un nombre plus réduit de 37 – des incertitudes qui sont la base de l’enquête 2.

Cette seconde enquête était destinée à recueillir des avis sur l’orientation probable (ou incertaine) des principales forces de changement identifiées dans la première enquête. Les participants ont reçu les enjeux (ou forces de changement) accompagnés de deux échelles mobiles, l’une représentant aujourd’hui, l’autre l’échéance de 2021. Les participants devaient poser un repère entre les deux extrêmes possibilités qu’ils jugeaient plausibles ; le poser au milieu signifiait un manque de certitude. En comparant l’emplacement du repère entre ‘aujourd’hui’ et ‘2021’, nous avons pu évaluer la direction du changement.

Les résultats des entretiens et des enquêtes ont été ensuite synthétisés pour être regroupés dans les six moteurs du changement et les trois secteurs d’impact qui constituent la base de ce rapport.

Les tables-rondes

L’Internet Society a organisé 10 tables-rondes dans plusieurs régions, au sein de notre communauté, pour débattre plus en profondeur de ces résultats préliminaires. En voici la liste :

  • Conseil d’administration de l’Isoc en 2016
  • Lauréats de l’Internet Hall of fame (nombreuses visio-conférences)
  • Forum pour la gouvernance d’Internet 2016
  • Table-ronde des politiques de l’Ietf
  • Editions 95 et 98 de l’Ietf
  • Réunion de l’ensemble des collaborateurs de l’Isoc en 2016
  • Rendez-vous des membres personnes morales de l’Isoc à l’édition 98 de l’Ietf
  • Réunion RightsCon à Bruxelles en 2017. Discussions avec les chapitres : Youth Sig, Afrique (anglophone et francophone), Amérique latine.
  • Réunion du chapitre d’Oman
  • Table-ronde des chapitres des Caraïbes, édition 39 d’Arin.

Enquêtes régionales

Nous souhaitions obtenir plus d’informations en provenance des pays de l’Asie et du Pacifique, ainsi que du continent africain. Nous avons donc élaboré deux enquêtes pour collecter des points de vue sur la question émergente de la fracture sécuritaire et de la confiance, ainsi que sur le sujet de l’intelligence artificielle.

Questions :

  1. Voyez-vous un lien entre cyber-sécurité/cyber-crimes et la possibilité d’accéder et d’utiliser Internet ?
  2. A quel point la confiance a-t-elle un impact sur la possibilité d’accéder et d’utiliser Internet ? Y a-t-il des différences d’un pays à l’autre ou au sein même d’un pays ?
  3. Comment pensez-vous que les pouvoirs publics vont répondre aux cyber-attaques ?
  4. Quel impact les réponses gouvernementales aura-t-il sur l’ouverture d’Internet ?
  5. Comment les pouvoirs publics vont-ils répondre à l’usage et au déploiement de plus en plus important de l’intelligence artificielle et de l’Internet des objets ?
  6. Quelles sont les conséquences de ces questions sur la société ?

Sondage à propos des préconisations

En juin 2017, l’Isoc a lancé une dernière enquête pour identifier les recommandations pertinentes susceptibles de répondre aux défis et opportunités qui avaient été définis dans les moteurs du changement et les secteurs d’impact. Celle-ci a servi de complément à l’ensemble du travail de recherche et a inspiré les recommandations élaborées par l’équipe de l’Isoc.