digital-divides

Digital Divides

La Digital Divide du futur ne sera plus seulement liée à l’accès à la connectivité, mais sera liée à la sécurité et la possibilité d’exploiter l’Internet pour un large éventail d'opportunités économiques.

Alors qu’émergent de nouveaux vecteurs de menaces, une fracture de la sécurité se concrétisera entre ceux qui ont les connaissances et les ressources pour se protéger des cybermenaces et ceux qui seront démunis.
La consolidation des réseaux et des plates-formes dans quelques entreprises affectera la capacité des réseaux à croître et évoluer et permettra de limiter la capacité à émerger de nouveaux acteurs.
L’adoption de l’Intelligence artificielle et de l’Internet des objets transformeront l’économie mondiale, offrant des opportunités aux pays en voie de développement ; cependant, sans une infrastructure adéquate et opportunité économique plus large, beaucoup de nations risquent-être laissés pour compte.

Présentation

Si nous avons encore un long chemin à parcourir, les données montrent que la digital divide comme nous l’avons historiquement définie (ceux qui ont accès à l’Internet par rapport à ceux qui ne l’ont pas) est imminente. Que ce soit des petits réseaux communautaires dans certaines des régions les plus isolées du monde ou des projets de développement d'infrastructure à grande échelle, nous faisons des progrès vers la connexion des 52 % des citoyens de la planète qui ne sont pas encore en ligne.

Cependant, de nouvelles fractures verront le jour dans un avenir provoquées par l’évolution des technologies et des réseaux, ainsi que par le manque d'opportunité économique et de préparation à la cyber-technologie. Les disparités dans le développement des infrastructures, les coûts élevés de connectivité, les restrictions à l'accès, les obstacles à l'entrepreneuriat et le manque de compétences et de ressources vont amplifier ces nouvelles fractures, entravant la capacité de nombreuses personnes à profiter pleinement de l'économie et avantages sociaux qu'offre l'Internet, et rendant certaines nations encore plus vulnérables aux cyber-menaces.

Ces nouveaux fractures augmenteront les disparités entre les pays, en particulier, entre les pays en voie de développement et les nations développées, mais aussi à l'intérieur-même des pays. Comme Internet transforme tous les secteurs de l'économie mondiale, les fractures numériques de l'avenir ne concernera pas seulement l'accès à l'Internet, mais l'écart entre les opportunités économiques disponibles pour certains et pas à d'autres. Qu'il s'agisse de la capacité à accéder et partager du contenu en ligne ou de la capacité à bénéficier par l'Internet à des opportunités, les iniquités existantes entre les « nantis » et les « démunis » pourraient être exacerbées à mesure que les changements technologiques évoluent de plus en plus rapidement.

Et si… le fossé entre ceux qui ont les moyens de se payer une cyber-sécurité et ceux qui ne les ont pas devenait plus profond ?

Données bloquées en Chisnovie – Un pays entier en quarantaine de réseau

Lors du premier « évitement de trafic », les données sortant de l’autarcique Chisnovie ont été identifiées et laissées de côté par les fournisseurs de réseaux de ses voisins les plus immédiats – réduisant les communications entre la Chisnovie et les pays limitrophes. Ce fût rendu possible par des changements récents dans les protocoles de communication, suite à des cyber-attaques, impliquant que tous les paquets de données soient géolocalisés.

La fracture imminente de la sécurité

L'utilisation judicieuse de l'Internet dépend non seulement de l'accès à la connectivité et de la capacité d'en bénéficier pleinement, mais aussi de la capacité à utiliser les technologies et services Internet en toute sécurité. Dans l'avenir, les compétences pour comprendre les menaces en ligne et les ressources financières pour se protéger de ces menaces, seront essentielles pour le bien-être des personnes.

Comme les cyber-menaces augmentent à travers le monde et que la sécurité individuelle est en jeu, nous prévoyons une fracture émergente entre ceux qui ont les connaissances et les ressources nécessaires pour se protéger et ceux qui ne les ont pas.

L'éducation à la sécurité et les ressources pour payer l'accès aux outils de sécurité et de protection de la vie privée seront essentiels. Avant tout, un engagement substantiel de la part de toutes les parties prenantes pour relever les défis de la cybersécurité sera essentiel. Des utilisateurs, des entreprises et des pays seront dans une meilleure position économique pour se protéger en ligne, tandis que d'autres deviendront plus vulnérables. Les pays possédant des stratégies de cybersécurité, la capacité de protéger les infrastructures essentielles et la capacité de poursuivre les cybercriminels en justice auront plus d'avantages économiques que ceux qui n'en ont pas.

Les populations vulnérables seront également exposées à des risques. Les particuliers et les groupes comme les personnes âgées ou les pauvres qui sont vulnérables à la criminalité dans le monde physique sont particulièrement vulnérables à la cybercriminalité. Ils peuvent manquer de compétences pour se protéger et sont plus susceptibles d'être victimes de fraude, d'escroqueries et de vols.

Toutes les parties prenantes doivent créer une dynamique en s'appuyant de la réussite récente des processus multipartites et étendre l'utilisation de ces processus à l'échelle mondiale. Comme le chercheur américain Gamreklidze l'a affirmé en 2014, « le cyber sécurité est le domaine où les problèmes typiques des pays en voie développement, de l'accès aux TIC et les compétences nécessaires pour les utiliser, se confondent »1 Cyber security in developing countries, a digital divide issue http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/13216597.2014.954593 . Cet écart des connaissances et des ressources ne fera qu'élargira les fractures économiques et de sécurité existantes.

Alors que de nouvelles technologies basées sur l'Internet comme l'internet des objets promettent des opportunités économiques et sociales, leur déploiement introduit des problèmes de cybersécurité dans tous les secteurs de l'économie. Parce que le secteur des TIC n'est plus isolé, les menaces sur les infrastructures de communication sont aujourd'hui, des menaces à l'ensemble de l'économie. Les pays en voie de développement qui sont déjà à la traîne quand il s'agit de la préparation contre la cybersécurité se trouveront eux-mêmes en difficulté pour suivre le rythme de l'évolution des menaces à la sécurité.

Alors que notre communauté estime que les décideurs seront de plus en plus efficaces pour rester au fait de la technologie d'Internet, ils ne sont pas sûrs de savoir si le rythme de changement et d'innovation dépassera la capacité des responsables politiques à suivre.

En même temps, les nouveaux vecteurs de menace vont se multiplier car de plus en plus d'aspects de notre vie économique et sociale sont en ligne. La capacité des gouvernements à sécuriser leurs infrastructures nationales, des centrales électriques et des hôpitaux aux réseaux de communications, sera cruciale parce que les réseaux non sécurisés mettent en péril les services sociaux, que ce soit la police et les services d’urgence ou les installations de traitement de l’eau et les services financiers. En substance, ceux qui sont du côté des plus défavorisés de la digital divide sont des cibles faciles pour les acteurs dangereux.

Appartenant à
Les problèmes de confiance et de sécurité permettront d'offrir de plus en plus d'avantages à ceux qui ne sont encore non connectés. Les pays ayant une mauvaise cote de crédit, et de des systèmes de vérification d'identité médiocres continueront à imposer à leurs consommateurs et de producteurs des primes de risque plus élevées. C'est un domaine où les gouvernements peuvent intervenir en réduisant les coûts de transaction des activités commerciales sur Internet. La société civile. Asie
L'Internet va créer une nouvelle classe sociale s'élevant au-dessus des autres. Les femmes auront plus de possibilités avec une mobilité virtuelle accrue. Un aspect qui posera problème sera la sécurité et la vie privée en ligne. Technologue, Asie du Sud
Mais l'inclusion signifie aussi l'éducation, nous savons comment enseigner et apprendre l'alphabet, mais nous ne savons toujours pas comment faire cela avec l'Internet. Gouvernement, Europe
Nous parlons d'un e-gouvernement, mais cela ne peut pas se produire si l'Internet n'est pas fiable. Technologue, Afrique

La nouvelle économie numérique – offrir des opportunités ou approfondir les fractures

L'économie numérique du futur promet un changement énorme à un rythme difficile à saisir pleinement. Les déploiements de l'intelligence artificielle, par exemple, transformeront les économies d'une manière que nous commençons seulement à imaginer.

Le commerce électronique continuera à s'épanouir et à prendre une plus grande place dans l'économie mondiale, les gouvernements mettant davantage l'accent sur les infrastructures et les installations technologiques pour accélérer la transformation d'une économie hors ligne vers un système en ligne. Les pays qui ne sont pas bien équipés pour y faire face peuvent être laissés pour compte en termes de progrès économique. Société civile, Europe
Offrir la connectivité aux populations marginalisées n'ouvre pas nécessairement le monde dans ces zones appauvries. La connectivité et les réseaux sociaux sont des instruments qui, à maintes reprises, reproduisent la pauvreté. Le problème est de ne pas d'avoir de stratégie derrière la fourniture de connectivité. Internet Society Chapter, Amérique latine
[il y a] un fossé qui s'élargit entre le milliard doré et le reste de l'humanité en termes d'accès et d'avantages de tous les plus des TIC et du développement de l'Internet. Technologue, Asie
Dans les années à venir, le déploiement de la fibre optique, en particulier les réseaux structurants nationaux, permettront de couvrir entre 70 et 80 % de chacun des pays de la région Afrique. Technologue, Afrique
La « digital divide » sera caractérisée par le niveau d'accès à l'électricité. Universités, Afrique
Il y a tellement d'argent dans le marché de la fourniture sans fil (satellites à orbite basse, Google Loon, Facebook, etc) qu'il semble que quelque chose va cliquer et nous allons enfin résoudre le problème d'accès. Gouvernement, Amérique du Nord
Dans les pays en voie développement d'Amérique latine et d'Afrique, nous avons plus de consommateurs que de producteurs, nous devons donc avoir un champ plus équilibré afin que chacun profite des avantages économiques du réseau. Technologue, Amérique latine

La clé du succès dans cet environnement qui évolue à un rythme rapide sera l'adaptabilité. Les pays, les entreprises et même les salariés doivent être vifs et avoir la capacité d'apprendre rapidement afin de prospérer dans l'économie Internet de l'avenir. Dans une économie mondialisée caractérisée par le changement rapide, la digital divide va évoluer et éventuellement s'approfondir en fonction de la capacité de simplement suivre la technologie.

Les régions du monde qui ont déjà des difficultés avec l'accès Internet de base seront encore plus laissées pour compte dans l'économie mondiale de l'avenir. La technologie s'accélérant, certains se demandent si une sous-classe permanente émergera. Nous pouvons également voir des fractures émerger entre les communautés, les entreprises et les économies qui peuvent absorber le changement et celles qui ne le peuvent pas. En effet, si toutes les communautés et tous les pays n'ont pas les ressources et/ou la capacité de planifier et de s'adapter à cette transformation économique, la fracture économique existante ne fera que s'intensifier.

Malgré le fait qu'ils pourraient bénéficier le plus de IoT2 https://arc.applause.com/2015/12/02/internet-of-things-growth-developing-countries/ , les pays en voie de développement en particulier, peuvent être laissés pour compte car ils manquent à la fois de l'infrastructure de connectivité ainsi que des cadres politiques pour tirer parti de la vague d'innovation. Comme Michael Wolf l'a écrit dans Forbes en 2015, « Alors qu'il y aura sans aucun doute de grands gagnants dans tous les divers marchés de l'IoT ... la réalité est que comme n'importe quelle catégorie de grande technologie la majorité des bénéfices vont souvent à quelques-uns ».

Si nous faisons des progrès vers la réduction de la fracture numérique, les écarts entre les connectés et non connectés persisteront. De nombreux pays comptent actuellement sur les téléphones mobiles pour avoir un accès abordable. Sans investissements dans une infrastructure de base pour soutenir la croissance des dispositifs connectés, les citoyens ne pourront pas de bénéficier pleinement de l'économie numérique. IoT et d'autres nouvelles technologies nécessitent l'accès à la bande passante ; les investissements dans l'infrastructure, tels que les centres de données et une alimentation électrique fiables, sont essentiels pour garantir la fiabilité de ces services. Comme l'a fait remarquer un participant du Guatemala, « IoT imposera une plus grande charge sur la bande passante déjà taxée.» Les technologies à bande passante plus élevée doivent être développées et déployées.

Clairement, l’avenir de l’économie numérique offre des possibilités aux marchés émergents bien au-delà du secteur des TIC lui-même, l'internet des objets promeut les innovations dans l'accès à l'eau propre, la préparation aux catastrophes et des secours, la prestation des soins et la prévention des maladies. Si certains craignent que la consolidation du marché dissuade l'entrepreneuriat, nous croyons que l'esprit de la créativité est toujours florissant. L'Internet, basé sur les normes d'ouverture et l'innovation sans permission, démocratise l'entrepreneuriat et les nouvelles innovations apparaissent en dehors des niches géographiques traditionnelles comme la Silicon Valley. Comme l'ont observé deux entrepreneurs sud-africains : «Tout d'abord, l'innovation technologique va nous donner les données dont nous avons si désespérément besoin pour comprendre comment résoudre les problèmes auxquels nous sommes confrontés, et, d'autre part, cela entraînera une réduction du coût-de-service à un point où nous pourrons résoudre efficacement les problèmes à l'échelle requise ».3 https://techcrunch.com/2016/07/04/the-emerging-markets-challenge-to-silicon-valley/

Notre communauté est optimiste sur la question de la réduction de la digital divide dans l'avenir. En fait, tous les groupes de parties prenantes et toutes les régions estiment que l'écart entre les régions dans leur capacité à bénéficier et participer à l'Internet diminuera à l'avenir.

La capacité des nouveaux acteurs à émerger pourrait être limitée si la tendance vers la consolidation des réseaux sous le contrôle de quelques grands acteurs mondiaux continue. Les grandes plates-formes Internet renforcent leurs positions sur le marché, dominant l'infrastructure Internet, les services et les applications. Les réseaux plus petits seront simplement incapables de rivaliser avec les grandes entreprises mondiales qui peuvent offrir des services moins chers et de faire des investissements dans le développement de nouveaux produits et le développement d'infrastructures.

Nos îles des Caraïbes et les communautés d'Afrique du Nord ont prédit un faible niveau de création de contenu de leur région à l'avenir.

Si nous n'agissons pas maintenant pour garantir que toutes les parties de la société soient prêtes, capables et préparées à maîtriser le pouvoir de la technologie pour améliorer leur vie, la digital divide ne contribuera qu'à approfondir les divisions socio-économiques.

Appartenant à

Et si… La manière dont nous investissons dans l’accès à Internet ne faisait qu’entériner les disparités sociales et numériques existantes ?

Opportunités numériques – Des gagnants et des quasi-perdants

« Je déteste cet endroit. » dit Angel avec un grand geste, désignant le grand centre de données derrière les fils barbelés.

La clôture se poursuit sur une grande distance, bordant une route vide. Nous sommes à vingt kilomètres de la ville. Dans un pays où 40% de la population n’a pas accès à Internet, cette ancienne plantation est le premier fournisseur de fibre optique.

Explorer les Moteurs du changement et Secteurs d’impact