Internet et le Monde Réel

The lines of separation between the digital and physical worlds will continue to blur, altering economies around the world but also raising a host of security and privacy concerns.
the-internet-and-the-physical-world

Aperçu

L’Internet des objets (IoT) est en train de gommer les frontières entre Internet et notre monde physique. Les prévisions du cabinet Gartner sont que 8,4 milliards d’« objets » seront connectés d’ici 2017, et que leur nombre va plus que doubler pour atteindre 20 milliards en 2020.1 Gartner source: http://www.gartner.com/newsroom/id/3598917 L’IoT n’est pas une nouveauté en soi, mais entre l’augmentation de la bande passante, la technologie des capteurs et l’intelligence artificielle (IA), nous allons sans doute connaitre une explosion de la connectivité universelle. De fait, tout ce qui peut se connecter sera connecté. Ce qui va transformer de fond en comble à la fois les sociétés et les économies.

L’innovation est porteuse de débouchés, et l’avènement d’un monde hyperconnecté pose des questions importantes sur les incertitudes de l’avenir. Internet servira à contrôler les objets, les infrastructures et une bonne partie de notre environnement ; ainsi les questions autour du respect de la vie privée, l’interopérabilité, la régulation et la sécurité devront rapidement trouver des réponses.

La convergence entre les mondes réels et virtuels va modifier profondément les comportements en ligne ; les répercussions sur la société et tous les secteurs de l’économie, de la santé à l’industrie, seront considérables.
Pour que l’IoT prospère, il faut résoudre le problème de la sécurité des appareils connectés.
Si des garanties ne sont pas trouvées pour sauvegarder la transparence et le contrôle des utilisateurs, l’IoT pourrait devenir la technologie qui, via la collecte des données et des usages, met en péril le respect de la vie privée et accentue la surveillance généralisée.
L’interopérabilité sera le facteur essentiel pour garantir le succès de l’IoT et optimiser ses impacts positifs sur l’économie mondiale.

Explore how The Internet & the Physical World relates to:

Les conséquences socio-économiques de la convergence entre les mondes numériques et réels

Nos mondes physiques et numériques vont converger au plus près, quand n‘importe quel objet pourra se connecter à Internet. L’IoT est le socle de cette convergence, mais l’IoT est plus qu’une simple technologie. Il s’agit d’un ensemble d’applications et de fonctionnalités, de services et d’infrastructures qui fournissent l’intelligence nécessaire à la connexion d’objets utiles. L’intelligence artificielle va se développer et proposer de nouvelles façons d’intéragir avec les objets connectés, comme la voix ou les gestes, tandis que la réalité virtuelle et augmentée sera alimentée par des données générées par l’IoT. Entre l’IoT et l’IA, les technologies de capteurs et l’amélioration de la bande passante, nous nous approchons de cette convergence - avec des frontières de plus en plus floues entre monde réel et monde numérique. Ceci étant, pour que cela se produise, nous avons besoin d’une connectivité universelle, fiable et sécurisée, à l’échelle internationale.

Nous entrons dans une nouvelle phase de l’évolution technologique : Internet va faire partie intégrante de nos vies, de la façon dont nous apprenons, nous travaillons, nous dépensons notre argent, nous nous déplaçons. Secteur privé, Europe

L’IoT va instaurer un monde où Internet est totalement intégré à tous les aspects de l’économie et de la société. Les tâches banales vont tendre à disparaître et les travailleurs vont pouvoir se concentrer sur les aspects créatifs de leur emploi, hors de la routine. Mais, au fur et à mesure que la convergence s’étend, des bouleversements profonds vont mettre chaque secteur industriel en péril, car ils vont changer, voire même détruire des emplois.

l’Internet des objets, la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle changent la nature même du travail et pourraient ainsi donner aux gens des moyens et de nouvelles libertés, tout en réduisant les inégalités entre les peuples et entre les pays ; le résultat pourrait aussi être exactement l’inverse. Universitaire, Europe

L’IoT est également le socle de la convergence entre les industries numériques et analogiques, telles que les entreprises manufacturières et technologiques. Internet était dominé par le web et les applications mobiles, il va dorénavant imprégner tous les aspects du monde physique. Cela va modifier la dynamique actuelle des marchés et accroitre la compétition entre les industries traditionnelles et le secteur des Tic.

Les cadres réglementaires spécifiques à l’industrie actuels ne sont pas adaptés à un monde où le haut niveau de connexion estompe les frontières entre les différents secteurs de l’économie. Le défi qui se présente aux responsables politiques est double : d’une part, éviter de se retrouver à la traine des changements technologiques et, d’autre part, éviter de prendre des mesures disproportionnées et potentiellement nuisibles face aux menaces de sécurité en constante évolution.

Les pays vont devoir améliorer leurs réglementations industrielles et de protection des consommateurs en vue de se préparer à l’IoT… Les cadres réglementaires nationaux visant à encadrer l’IoT vont devoir prendre en compte les différences culturelles qui auront un impact sur le développement de l’IoT. Membre de l’Isoc, Afrique

Notre mode de vie va s’améliorer grâce aux maisons et villes intelligentes, mais le fait que, via l’IoT, des milliards d’objets vont transmettre en permanence des données pose un certain nombre de problèmes. Ainsi, la surveillance massive risque de s’accroitre, le respect de la vie privée s’estomper et nous allons dépendre de plus en plus de la collecte, de l’analyse et du stockage de données. Les conséquences sur la vie privée sont très préocupantes. Sans mise en place de garanties essentielles, de plus en plus de données vont être collectées et utilisées sans que leur propriétaire ne le sache ni ne puisse le contrôler.

L’IoT va rendre public et va « publier » le peu qui nous reste en terme de vie privée. Communauté technique, Moyen-Orient
Appartenant à

Et si… L’IoT ne développait jamais de normes ouvertes et compatibles entre elles ?

Querelle familiale, pourquoi mes ampoules refusent de communiquer avec mes interrupteurs

Vous vous souvenez quand il était question que la technologie rende la vie plus simple ? Rappelez-vous ces publicités pleines de gens souriants qui utilisaient des smartphones qui fonctionnaient ; hé bien, la vie n’est pas comme ça. Mais faut-il vraiment que ça soit si compliqué ? Dois-je passer des heures à jouer avec les panneaux de contrôle pour que toutes les parties de ma maison acceptent de fonctionner ensemble, et des heures au téléphone avec le service clientèle quand ça ne marche pas ?

Le besoin urgent de sécuriser l’IoT

Les objets connectés ajoutent encore de la complexité à un environnement sécuritaire déjà complexe. Ils renchérissent sur les enjeux existants, notamment les cyber-menaces et les dangers sur les biens matériels et les vies humaines. Notre taux d’adoption de l’IoT va plus vite que le niveau de sécurité dont nous avons besoin. Ce rythme est accéléré par le nombre de plus en plus important de nouveaux entrants et l’offensive pour délivrer rapidement des appareils connectés à Internet sans avoir mis en avant la sécurité nécessaire.

L’Afrique doit développer l’agriculture, l’IA et l’IoT pour répondre aux défis spécifiques du continent, et non pour copier ce qui se fait ailleurs. Ceci étant, il faudra assurer un très haut niveau de sécurité car les attaques se font de plus en plus nombreuses. Membre de l’Isoc, Afrique

L’attaque du botnet Mirai2 https://krebsonsecurity.com/2016/10/hacked-cameras-dvrs-powered-todays-massive-internet-outage/ en 2016 démontre de façon radicale quels effets des objets connectés, prêts à l’emploi et gérés à distance, peuvent avoir sur Internet. De nombreux objets connectés, sur le marché actuel, sont peu sécurisés et ne seront pas mis à jour au cours de leur durée de vie. L’explosion du nombre d’appareils connectés – dans les transports, les vêtements, la santé, la domotique et les alarmes – modifie le paysage de la menace numérique dans des proportions inimaginables. Si aucun accord n’est trouvé sur le cadre sécuritaire ni sur les bonnes pratiques, la sécurité des personnes à travers le monde pourrait être compromise.

L’IoT aggrave tous les problèmes de sécurité jamais connus et démultiplie tous les problémes inhérents à Internet. Votre grille-pain pourrait bientôt vous envoyer des spams. Communauté technique, Amérique du nord

Est-ce que les gouvernements vont accroitre le niveau réglementaire d’Internet en réponse à ces nouvelles menaces ? Si oui, leurs réactions seront-elles efficaces et respecteront-elles l’autonomie et la vie privée des gens ? Plus les infrastructures cruciales sont en danger, plus le besoin d’intervention des gouvernements se fera sentir. Ainsi, des menaces aux infrastructures cruciales peuvent émaner d’objets aussi inoffensifs que des ampoules électriques connectées à Internet, et des gouvernements pourraient être tentés de réglementer de façon très directive et détaillée.

L’ensemble des parties prenantes, des utilisateurs aux industriels en passant par les gouvernements, devront être mieux sensibilisés aux questions de sécurité et devront œuvrer ensemble à construire un environnement plus global et plus résistant en terme de sécurité. Ainsi, le secteur de l’assurance peut exercer son influence sur le marché en exigeant des systèmes ou des appareils qui soient certifiés sur le plan de la sécurité pour accepter d’assurer leurs propriétaires.

Pour parvenir à des solutions efficaces et pérennes sur le long terme, il faudra cumuler : des formes de collaboration en continu, et un engagement de la part des fabricants et des fournisseurs de services à introduire des systèmes de protection de la vie privée et de sécurité dans leurs processus de fabrication, de la conception initiale jusqu’au support et aux mises à jours à plus long terme. Concernant l’IoT, nous devons prendre en compte les questions de sécurité avant de pouvoir bénéficier pleinement de l’économie numérique.

La sécurité et la confiance du consommateur seront les 2 clés. La technologie actuelle n’inclut pas la sécurité. Les gouvernements s’en inquiètent. Il est important d’avoir la sécurité pour bénéficier du potentiel d’Internet. La sécurité et la confiance sont fondamentales ; les secteurs privés et publics devraient travailler ensemble. Il devrait y avoir une norme. C’est un défi pour le gouvernement. Secteur public, Asie Pacifique
Appartenant à

Et si… La convergence du numérique et du physique avait changé notre manière de nous nourrir - pour le mieux ?

La connectivité universelle alliée avec le big data ralentissent le changement climatique, un burger après l’autre

A la fin des années 2000, l’industrialisation de la nourriture impliquait le fait qu’un seul plat pouvait contenir des éléments provenant de dizaines de sources. Mais les scandales alimentaires continuaient : lait maternel contaminé, viande de cheval dans des hamburgers au bœuf, et bien pire. Les réglementations n’arrivaient pas à suivre, avec l’allongement perpétuel des chaînes de fournisseurs, dans des qualités de plus en plus désastreuses, et en falsifiant les lieux de production pour obtenir un meilleur prix.

IoT, interopérabilité et avenir d’Internet

L’interopérabilité est au cœur de la réussite de l’IoT. Ce dernier nous promet, entre autres, que tout se combine au sein d’une structure commune, où les systèmes et les données sont interopérables. Selon les estimations de McKinsey & Company, « 40% des objets connectés (et donc de leur valeur économique) ont besoin de faire appel à plusieurs systèmes d’IoT pour fonctionner ensemble. »3 http://www.mckinsey.com/business-functions/digital-mckinsey/our-insights/the-internet-of-things-the-value-of-digitizing-the-physical-world Cela ne va pas se faire tout seul. Si les standards de l’IoT et ses Apis (Application Programming Interfaces)4 An application programming interface (API) is a set of protocols, routines, functions and/or commands that programmers use to develop software or facilitate interaction between distinct systems. Source: https://www.techopedia.com/definition/24407/application-programming-interface-api sont propriétaires, aux tout débuts de leur développement, alors nous aurons du mal à optimiser les infrastructures du réseau et l’innovation sera plus difficile. Comme l’explique Jari Arkko, ex-président de l’IETF : « sans interopérabilité, les interrupteurs n’allumeront pas les lumières, vos téléphones ne verront pas les capteurs, et les appareils ne pourront se connecter aux réseaux environnants.5 Jari Arkko, https://www.ietf.org/blog/2016/01/an-interoperable-internet-of-things/  » Comme le prédit un technologue asiatique : « il y aura sans doute des périodes où l’infrastructure Internet construite pour l’IoT ne sera pas optimisée en raison de l’absence d’interopérabilité entre les systèmes d’IoT. »

 

Tout le monde rêve de mettre son toast dans un grille-pain connecté ! Mais l’interopérabilité et la sécurité sont devenus des facteurs importants… au moins pour la communauté technique. Les consommateurs s’en moquent… Communauté technique, Amérique du nord

Interopérabilité, normes et protocoles, et la sécurité : tout est lié et la réussité de l’IoT repose sur ces facteurs. Sans eux, nous sommes face à un genre nouveau de fragmentation, où les appareils et les systèmes ne peuvent tout simplement pas fonctionner ensemble. Les gens vont hésiter à adopter l’IoT s’il ne peut s’intégrer avec les autres technologies, s’il est trop compliqué à gérer, ou s’ils risquent de se trouver « coincés » par un seul fournisseur.6 https://www.internetsociety.org/doc/iot-overview

La pression pour devenir leader sur ce marché conduit les entreprises à se précipiter pour sortir des appareils IoT utilisant des technologies propriétaires ou hors normes. Pour que ces équipements deviennent usuels sur Internet, il faudra des passerelles localisées qui puissent intégrer et relier ces technologies ou appareils propriétaires et le réseau Internet. De nouveaux défis d’interopérabilité vont se faire jour avec la prolifération de passerelles entre les appareils IoT utilisant des technologies propriétaires et le reste d’Internet, ouvert et jusqu’à l’utilisateur final. Communauté technique, Moyen-Orient

Les infrastructures de communication et de stockage de données vont recevoir des requêtes émanant de l’IoT et cela va signifier des investissements importants en termes de sécurité et de respect de la vie privée. Dans certains cas, il faudra sans doute construire des réseaux d’accès spécialisés afin d’implémenter des capteurs, dans les villes intelligentes par exemple. Ceci va accentuer la pression sur les réseaux, l’approvisionnement en énergie et en adresses Internet. Pour que l’IoT fonctionne, il va falloir accélérer le passage à IPv67 https://www.internetsociety.org/what-we-do/internet-technology-matters/ipv6 .

Notre communauté est optimiste quant à la capacité des Fai à l’avenir de fournir la quantité de bande passante susceptible de répondre à la demande croissante. D’ailleurs, les participants en provenance d’Amérique centrale, d’Afrique de l’ouest, des îles de l’Océan indien et du Moyen-Orient sont persuadés que le déficit actuel va se transformer en excédent dans les 5 années à venir
Appartenant à

Recommandations

We believe that the key to the future is to put humanity at the centre of the online world.  These are recommendations for possible ways forward so that so that we will realize the Internet’s promise for all citizens of the globe.

Intelligence Artificielle

Advancements in artificial intelligence will have a significant impact on the convergence between the digital and the physical world by enabling new services, and means of interacting with the network.

Réseaux, Normes et Interopérabilité

The full deployment of IoT and related services is fundamentally dependent on ubiquitous connectivity and increased bandwidth.

L’économie Numérique

The expansion of IoT entails a convergence of digital and analogue industries that will disrupt current market structures and promote increased competition between the ICT sector and traditional industries.