Et si… L’émergence de nouveaux pouvoirs, Etat et entreprises, voulait dire que nous vivons un changement fondamental dans notre modèle de gouvernance Internet ?

L’Angerland vend son siège au Conseil de sécurité des Nations Unies à Majuscule

Durant une transaction au secret bien gardé, la république d’Angerland a vendu son siège vacant au Conseil de sécurité des Nations Unies au géant de l’information, l’entreprise Majuscule. Bien qu’aucune déclaration officielle n’ait été faite pour le moment, le siège permanent de la république d’Angerland aux Nations Unies est maintenant occupé par Ralph White, le président des relations avec les actionnaires de Majuscule. Le tour d’Angerland de devenir président du Conseil de sécurité des Nations Unies viendra en 2026.

L’entreprise s’est exprimée auprès notre reporter à New-york sur le rôle de White en disant qu’il est « en soutien » de la mission d’Angerland qui est de « partager des informations et des idées ». Mais nous avons appris que quatre des membres du Département des affaires étrangères, dont l’ambassadeur des Nations Unies, avaient été appelés à quitter leur poste sans même avoir le temps de ranger leurs bureaux. Cette délégation a été remplacée par des employés de Majuscule, porteurs de cartes de visite sur lesquelles on peut voir le logo de l’entreprise et celui d’Angerland entrelacés.

Le président du Conseil de sécurité a le pouvoir de décider de l’ordre du jour, de définir les priorités et a un droit de regard sur toutes les situations de crise durant son mandat. Considérées auparavant comme impartiales et efficaces, et respectées pour ces raisons, les présidences d’Angerland des Conseils de sécurité de l’Union Européenne et des Nations Unies ont été de francs succès. Une source anonyme mais haut placée aux Nations unies nous a dit : « Quand l’Angerland est président, les choses sont faites. Ils se soucient peu du contenu, ils cherchent surtout une solution qui conviendra à tout le monde. Mais ce niveau de pragmatisme est… Je ne sais pas comment dire. Ils ont littéralement donné un prix à leur souveraineté. »

En contrepartie, Majuscule étendra son programme Income Boost afin de couvrir les indemnités de 25% des chômeurs, ce qui équivaut à huit milliards de dollars par an pour les dix prochaines années. Cela ne représente rien, puisque le programme Income Boost leur donne accès aux données de tous les chômeurs indemnisés. Puisque ce pays a compté sur les géants de la technologie pour alimenter son boum économique et a aujourd’hui 40% de chômage, il n’est pas surprenant que l’Angerland revende aujourd’hui ses parts restantes à ces mêmes géants technologiques, ravis de les acheter.

Ces questions étudient la façon dans laquelle Internet pourrait évoluer. Mais le chemin que nous prenons dépend de nous.

Appartenant à